bon vol

Publicité

… de rien…

[ note ]

sophrosunê – ne rien attendre [faut-il préciser : que la deception ? des muses ? de poétique ? des gens ? d’humain ? des humains ? ]

[étonnante récurrence, chez ceux que l’on remercie – relègue au rang des morts après CQFD -, de cette surprise en reproche : je croyais que tu n’attendais rien (formulation équivalente : mais je n’ai rien promis)

  1. non et j’avais bien raison (equiv. : non, et tu avais bien raison)
  2. ne rien attendre ne veut pas dire que l’on ne tire pas les conséquences de ce que tu fais ou ne fais pas. ]

hic : l’hic et nunc, sa corruption ?? « Nul et non avenu ».

bof

à cultiver : ne pas avoir trop d’empathie non plus pour les poissons rouges et les lapins

tic, tac

Citant Hillerman, j’ai déjà évoqué ce qui ne me plaît pas du tout dans ce qui me semble être la conception du temps dominante de notre société.

Je tombe sur une autre perle, dans un autre polar à prétention peut-être ethnique : la série australienne, se-laissant-voir -sans-plus (mais c’est déjà énorme au vu du niveau moyen abyssal des débilités netflicoprimiques), Mystery road.

Dialogue entre un bushman et une archéologue empressée à découvrir des vestiges du pléistocène australien.

« – Why ‘re they so important to you ?
– They let me see into deep time.
– Deep time ? There’aint no such thing as time. Time helps you white fellows to measure something  you’ve no control over. »

Il y a quelques cultures sur lesquelles deux-trois lectures anthropologiques sérieuses m’ont données de vagues lumières. Les bushmen australiens n’en font hélas pas partie, et je suis donc absolument infoutu de savoir si, ce propos reflète leur pensée ; ou s’il leur est attribué comme caricature télévisuelle d’une pensée philosophico-archaïque telle que peut se la représenter une équipe de scénaristes, et telle que l’attend un public occidental-citadin.

Cette deuxième hypothèse est bien sûr la plus vraisemblable.

N’empêche que l’observation me semble d’une vérité assourdissante.

Lire la suite

The Ecology of Withdrawal (Frontiers in Psychology)

Un article signalé sur https://hikikomori.fr.

Très intéressant quoiqu’il laisse de côté l’ancienneté du phénomène de la réclusion volontaire et omette de considérer que les « choix sociaux » offerts aux jeunes par une société narcissique et productiviste puissent être totalement dépourvus de sens et de sacré.
Je ne détesterais pas offrir aux auteurs de cet article un exemplaire de Generation X de Douglas Coupland – du No Future au MacJob – low wage, low prestige, low future – et du MacJob au retrait, sans doute n’y a-t-il que de tout petits pas. Mais il est vrai que les petits pas font la beauté des ballets.

Nicolas Tajan

General Commentary ARTICLE

Front. Psychol., 23 May 2016 | http://dx.doi.org/10.3389/fpsyg.2016.00764

The Ecology of Withdrawal. Commentary: The NEET and Hikikomori spectrum: Assessing the risks and consequences of becoming culturally marginalized

Michael E. W. Varnum* and Jung Y. Kwon

Voir l’article original